Le lapin Rex du Poitou

Le lapin Rex du Poitou, un lapin exceptionnel aux mille vertus. Il est élevé de manière artisanale par des éleveurs passionnés par leur métier qui savent prendre le temps de bien faire.

C’est le fruit de la combinaison réfléchie d’une technique d’élevage et d’une race de lapin noble appelée Orylag®.

Rex du Poitou® est une marque déposée gage de qualité. Elle a été primée plusieurs fois : Coq d’Or en 1996, cuisinée pour les Bocuse d’Or en 2014, reconnue par le Cercle Culinaire de France et citée dans le Guide Hachette des bons produits et le Guide des gourmands.

Le Rex du Poitou est élevé 120 jours et jouit d’une croissance lente. Il est nourri exclusivement à la luzerne, au maïs, au colza et au blé, nourriture garantie sans OGM qui offre une qualité constante de sa chair.

D’une grande finesse, sa chair est juteuse et savoureuse, comme « persillée », ce qui en fait le lapin des Rois et le favori des grands chefs et restaurateurs.

Rex du poitou

Ambassadeur du Rex du Poitou

J’ai accepté d’apporter mon soutien aux éleveurs de Rex du Poitou dans leur double combat quotidien. Un combat idéologique contre les pourfendeurs de tous poils des aliments carnés, qui sont nombreux et trop virulents à notre époque (je suis d’ailleurs un omnivore militant à condition que soit respecté le bien-être des animaux pendant l’élevage et l’abattage); et un combat pour la qualité en élevant le meilleur des lapins face à une concurrence moins regardante, aux volumes et aux moyens sans aucune commune mesure.

Mais le lapin les aide bien, lui qui préfèrerait se laisser crever de faim plutôt que d’avaler les infâmes mélanges servis aux pauvres poulets de batterie. Il en résulte un Rex, un roi des lapins, choyé, dont la chair rivalise sans honte avec les meilleures volailles labellisées. Tous ceux qui l’ont cuisiné le disent incomparable.

C’est pour soutenir ces éleveurs respectueux et faire reconnaître la singularité gastronomique du Rex que j’ai décidé en chevalier de toutes les causes gastronomiques, d’enfourcher mon fier destrier (plutôt un gros lapin) pour battre en brèche les idées reçues, défendre la noble cause et ces honnêtes gens qui la servent.

Longue vie au roi ! ... Je voulais dire au Rex !

Vincent Ferniot
Journaliste culinaire et restaurateur
Le Terre est notre métier, philosophie sarde pour nourrir nos consciences

Commandez dès maintenant le livre !

La Terre est notre métier: notre conscience écologique

Ce livre est un manifeste pour une planète où l’Homme et la Nature ne font qu’un. Il est aussi le fruit d’une complicité construite depuis plus d’un quart de siècle entre les éleveurs d’Orylag® et l’auteur Gianfranco Ciampi, unis autour d’une conscience écologique où l’homme, l’animal et l’agriculture se rejoignent pour une éthique que seuls l’amour et le respect de l’autre peuvent définir !

« Si tu aimes, tu agiras en homme responsable » : c’est en ces termes que Saint Augustin,dont la première sépulture fut en Sardaigne, définit la liberté responsable, source d’harmonie et d’équilibre qui nous anime au quotidien.

La Sardaigne… c’est d’elle dont il s’agit, cette île magnifique qui a su, par la volonté de ses insulaires, se protéger de l’influence du continent en préservant une vie pastorale tout en s’ouvrant à l’autre par l’agrotourisme, pour transmettre aux visiteurs d’un été autre chose qu’une mer bleue et une nature généreuse.

Les textes de Gianfranco Ciampi sont aussi un plaidoyer pour réconcilier la nature et les citadins, souvent atteints d’une amnésie environnementale, comme aiment à le considérer quelques chercheurs et philosophes qui constatent que plus on vit loin de la nature, plus on oublie sa valeur originelle.

Mais cet ouvrage est avant tout un texte fondateur qui annonce la bonne nouvelle d’une terre retrouvée, dont le terreau donne du sens aux femmes et aux hommes en quête de valeurs, pour ces nobles métiers que sont l’élevage et l’agriculture.

Jean Boutteaud